Sa majesté le Cerf.

Dans le cristal d’une fontaine

Un Cerf se mirant autrefois

Louait la beauté de son bois,

Et ne pouvait qu’avec peine

Souffrir ses jambes de fuseaux,

Dont il voyait l’objet se perdre dans les eaux.

Quelle proportion de mes pieds à ma tête !

Disait-il en voyant leur ombre avec douleur :

Des taillis les plus hauts mon front atteint le faîte ;

Mes pieds ne me font point d’honneur.

Tout en parlant de la sorte,

Un Limier le fait partir ;

Il tâche à se garantir ;

Dans les forêts il s’emporte.

Son bois, dommageable ornement,

L’arrêtant à chaque moment,

Nuit à l’office que lui rendent

Ses pieds, de qui ses jours dépendent.

Il se dédit alors, et maudit les présents

Que le Ciel lui fait tous les ans.

Nous faisons cas du beau, nous méprisons l’utile ;

Et le beau souvent nous détruit.

Ce Cerf blâme ses pieds qui le rendent agile ;

Il estime un bois qui lui nuit.

———————

 » Le cerf se voyant dans l’eau  »  JEAN De La FONTAINE, les Fables VI.

Le cerf – Pastels secs sur papier Pastelmat – 40 cm / 50 cm.

A découvrir mon nouveau tableau Pop-Up   » ZEN ATTITUDE  » sur le blog

laurence-candido.eklablog.com

Zen Attitude.
Publicités

Un autre papier…

La pluie dégouline sur la vitre de mon atelier.

Le grand vent s’est invité depuis quelques jours déjà.

Les cerisiers du Japon presqu’en fleurs souffrent le martyre.

Vont t’ils résister aux éléments naturels ? 

Pendant que mon tableau Pop-Up sèche tranquillement avant le vernissage et le montage final dans le caisson du cadre mouluré, je décide de ressortir mon papier Pastelmat Clairefontaine.

Et qu’est-ce qu’on fait sur ce papier cartonné 360 g  , du pastel sec pardi !

Je n’aimais pas ce papier et je me suis subitement trouvé une certaine affinité pour ce support….

J’ai jeté mon dévolu sur un bel animal de meute, LE LOUP.

C’est un petit format, 20 cm / 30 cm.

Les loups – Pastels secs sur Pastelmat.

Au plaisir de vous lire….

Si vous aimez les loups, vous pouvez voir également un autre tableau créé à partir d’une ardoise sur mon autre blog :

laurence-candido.eklablog.com

Yogi.

Je vous présente Yogi, c’est un ratier de Prague. Je le rencontre souvent au parc quand je sors Douglas pour sa balade quotidienne.

C’est un tout petit chien qui ressemble fort au Pinscher nain. Je lui ai tiré le portrait au pastel, saisi dans un décor qui lui est familier, à La Panne sur la côte belge.

Yogi sur le chevalet d’atelier.

Yogi – Pastel sec – 50 cm / 70 cm.

Vision nocturne d’un chat rêveur.

Nuit d’insomnie…

Sommeil cassé…

J’ai une folle envie de pastel…

Je sors mon coffret avec mes bâtonnets et une feuille de papier velours noir.

Vision nocturne d’un chat rêveur.

Je retourne me coucher.

Pour rêver d’un monde meilleur.

 

 

P1230426

                         Pastels secs sur papier velours – 40 cm / 50 cm.

 

 

 » Tu es blanche, et je suis noir mais le jour a besoin de s’unir à la nuit pour enfanter l’aurore et le couchant qui sont plus beaux que lui !  »

Roman – Victor Hugo

 

 

 

 

 

 

Tout spécialement pour Aline.

Je vous présente Mimi, le Ying et le Yang.

Il porte allègrement ses 17 ans, la force tranquille, un chat bien dans sa tête, très intelligent.

C’est le compagnon rêvé de Mordicus depuis quelques années ….
Parlons – en de Mordicus, il réveille la maisonnée toutes les nuits pour qu’on le félicite de sa chasse !

 

P1220713

MIMI, LE CHAT ZEN – Pastel sec 40 cm / 50 cm.

 

 

 

 

L’atelier.

Quatre chats siamois ont envahi l’atelier.

D’une nature plutôt curieuse, ils explorent les lieux de fond en comble.

Les pinceaux, les crayons et les pastels sont posés sur le bureau.

Ils se faufilent entre les pots de peinture et finalement, ils prennent place dans le tableau.

Ils seront le TABLEAU  !

 

 

P1220256

 

Un des quatre siamois jette un œil dédaigneux sur le tableau….

–  » C’est moi ça ?  » lance t’il sur un ton un peu hautain.

J’ai compris qu’il ne faut pas le contrarier, et puis son avis m’importe peu.

L’artiste doit rester libre dans sa tête !

 

P1220258

 

Pastels secs sur papier velours – 60 cm / 80 cm

 

 

 

Destin enchanté.

Le papillon.

      

Naître avec le printemps, mourir avec les roses,
Sur l’aile du zéphyr nager dans un ciel pur,
Balancé sur le sein des fleurs à peine écloses,
S’enivrer de parfums, de lumière et d’azur,
Secouant, jeune encor, la poudre de ses ailes,
S’envoler comme un souffle aux voûtes éternelles,
Voilà du papillon le destin enchanté!
Il ressemble au désir, qui jamais ne se pose,
Et sans se satisfaire, effleurant toute chose,
Retourne enfin au ciel chercher la volupté!

Alphonse de Lamartine, Nouvelles méditations poétiques

 

 

P1220013

 

             Pastel sec sur papier velours – 40 cm / 50 cm.